Ma tante rêvant de monstres. James Ensor 1888

ensor-11154dig-l

Keep calm and enjoy TOMORROW

Keep calm and enjoy TOMORROW
We are not in a hurry
We are not stressed
Tomorrow will still be there tomorrow
Perhaps Forever…

Restez calme et réjouissez vous de DEMAIN
Nous ne sommes pas pressés
Nous ne sommes pas stressés
Demain sera toujours là demain
Peut-être même pour toujours.

TOMORROW (Belgium 2014), 70′ HDV color from Martine Doyen on Vimeo.

Le 10 Octobre à Buktapaktop

Projection sauvage à Buktapaktop, le 10 octobre à 20h.

Tout sauf une salle de cinéma…Parfait.

www.buktapaktop.be

Nouvelle coupe de cheveux un peu plus « lâche » suite à la projection au studio Marcel, trop skin à mon goût…Rassurez-vous, je n’ai rajouté que quelques minutes question d’ouvrir un peu la voilure…Jusqu’à la prochaine coupe?

Vive le vent dans les cheveux !

image

Projection au Studio Marcel, Recyclart.

 -

Projection le 21 septembre à 20h30 au Studio Marcel, l’antre de Vincen Beeckman, photographe et programmateur à Recyclart.

Pour ceux qui ne connaissent pas c’est un ancien magasin de la gare de la chapelle qui accueille toutes sortes de micro-événements. Petit endroit hybride et hors norme  idéal pour une projection artisanale de TOMORROW.

Je viendrai  avec mon ordinateur portable et le nouveau montage du film qui s’est nettement resserré depuis le 1 juin et ne fait plus que 65 minutes!

Les séquences coupées seront néanmoins visibles parmi multiples bonus sur la page viméo du projet global qui se profile de plus en plus comme une sorte de magueritte ou arbre à idées, avec un coeur ( le film) et des pétales et/ou excroissances ( d’autres séquences annexes, intéressantes en elle-mêmes, mais pas dans le montage)

Venez procrastiner utile ce soir là!

toutes les infos ici

http://www.recyclart.be/fr/agenda/tomorrow

Paul Virillo. Un ministre du temps et du tempo…

Comment l’écologie peut-elle s’accommoder de la vitesse ?

Pour être complète, l’écologie doit aussi devenir l’écologie du temps. L’écologie verte traite la pollution des substances, de la faune, de la flore, de l’atmosphère, bref de tous les écosystèmes. L’écologie grise devrait traiter la pollution des distances, des échelles, de la grandeur nature. Les choses existent à travers des proportions : au-delà de 2,5 mètres, nous ne sommes plus homme, mais fantôme ou sycomore si l’on fait 18 mètres de haut. Or, la vitesse des transports et des transmissions instantanées réduit le monde à rien. Nous vivons une époque singulière, notre appréciation des échelles de temps et de distances est bouleversée et la terre est devenue trop petite pour le progrès. Les sociétés anciennes n’ont pas vécu ce que nous vivons, ce monde réduit à presque rien à travers la vitesse des transmissions, et à pas grand-chose à travers la vitesse supersonique. Il ne s’agit pas de croire à la fin du monde et à l’apocalypse, mais nous sommes devant une singularité absolue. Il faut une vision révélationnaire, et non plus révolutionnaire.

(…)

Si on ralentissait, aurions-nous pour autant moins peur ?

Quand on me parle de décroissance, je ne joue pas le jeu. Nous n’en sommes pas là : comment dire non à ce qui nous apporte un plus ? Avant de ralentir, il faut d’abord comprendre de quoi il s’agit. Il faut un travail universitaire nouveau, à l’échelle du monde. Pourquoi ne pas envisager un ministère du temps et du tempo, pourquoi ne pas réfléchir à une pensée politique de la vitesse qui, à l’instar de la musicologie, composerait des rythmes pour former une mélodie ?

Article dans son intégralité. Libération 5/07/2010

http://www.liberation.fr/societe/0101644843-virilio

Sleep. 1903.

Je trouve habituellement des raisons pour ne pas agir immédiatement sur des tâches difficiles.
Je sais ce que j’ai à faire mais je fais fréquemment autre chose.
J’apporte souvent mes livres avec moi mais je ne les ouvre pas.
Je travaille mieux sous pression et à la dernière minute.
Il y a trop d’imprévus qui m’empêchent d’accomplir mes priorités.
J’évite les réponses franches lorsque que je dois prendre une décision déplaisante.
Je prends des demi-mesures pour éviter ou retarder une action déplaisante ou difficile.
Je suis trop fatigué, nerveux et préoccupé pour faire les tâches difficiles qui m’attendent.
J’aime mettre de l’ordre dans ma chambre avant de commencer une tâche difficile.
J’attends d’avoir l’inspiration avant de commencer un travail ou l’étude d’un examen important.

Je trouve, je sais, j’apporte, je travaille, il y a trop, j’évite, je prends, je suis trop, j’aime, j’attends…

Faites le test!

http://fmblg.blogspot.com/ 2007/03/echelle-de-lay-et-de-mann.html

http://www2.umoncton.ca/cfdocs/saee/psychologie/procrastination.cfm

*

« Sleep ».1903

Frederick Carl Frieseke (1874 – 1939)

*

« Gentleman reclining sofa »


Théodore Franken (1811-1876)

*

http://en.wikipedia.org/wiki/Procrastination

http://www.woorden.org/woord/procrastinatie

http://fr.wikipedia.org/wiki/Procrastination